J'ai bingé les 11 films d'Halloween et maintenant Michael Myers est mon Mr. Big

Divertissement Je n'ai pas pu m'empêcher de me demander si je parviendrais jamais à extraire sa musique de thème bizarre de mon cerveau ?

  • © RYAN GREEN/UNIVERSAL et HBO

    Je déteste les films d'horreur. Sauts effrayants, tueurs tordus, adolescents éclaboussés de sang – non merci. Si je voulais sentir mon estomac couler dans mes fesses, je trierais mes e-mails par messages non lus.

    Mais cette semaine, j'ai regardé chaque Halloween film jamais réalisé au cours des 40 dernières années. (Oui, y compris celui avec Taille réelle la star vedette Tyra Banks . ) C'est 11 films slash-happy et environ 20 heures passées en transe sur le thème musical incessant de John Carpenter. Pourquoi? Pour la culture, et pour l'amour de Jamie Lee Curtis, qui revient sur le rôle emblématique de Laurie Strode dans le dernier opus, appelé simplement Halloween , en salles le 19 octobre.



    bruyère du rocher de l'amour maintenant

    Je me tortillais, je riais, je criais à chaque idiot qui décidait de monter les escaliers en courant ou de se cacher dans un placard. Le plus important, j'ai enfin compris ce mème de Mariah Carey . Voici ce qui s'est passé, et comment je me suis rendu compte que Michael Myers est fondamentalement chaque mauvais rendez-vous que j'ai jamais eu, donner ou prendre une arme du crime dégoulinante.



    Halloween (1978)

    Je suis convaincu que le titre de travail original de Une star est née présentait Jamie Lee Curtis. Avant de regarder ce joyau de la fin des années 70, je n'avais jamais réalisé à quel point je supportais les collants blancs opaques et les cardigans à l'avoine, alors j'ai déjà appris quelque chose sur moi-même. Laurie (Curtis) est peut-être la plus intelligente de son groupe de copines du lycée, mais elle n'est pas assez intelligente pour verrouiller ses portes ! Honnêtement, il n'y a pas une seule porte verrouillée dans tout ce film. Tout le monde à Haddonfield aurait aussi bien pu inviter Michael Myers pour Sanka ! Notre tueur en série masqué ne tue que des adolescents sexuellement actifs, donc dès que l'amie de Laurie, Annie (Nancy Kyes) enlève son haut, je sais qu'elle est grillée. Pouvons-nous obtenir une assurance-vie pour ces baby-sitters ? Et assez sensé pour se rendre compte qu'aucun homme adulte ne meurt d'un coup dans le cou avec un cintre ?

    Halloween II (1981)

    Précédemment L'anatomie de Grey , le Dr Loomis (Donald Pleasence) a tiré six fois sur son patient psychotique jusqu'à ce qu'il tombe d'une fenêtre et disparaisse, laissant une vilaine tache de sang sur la pelouse. Naturellement, Michael se tourne vers la terreur d'un hôpital local (choquant vide à Halloween), où Laurie obtient enfin un intérêt amoureux ! Jimmy (Lance Guest) a une permanente de rêve, c'est donc dommage que lui et tous les autres membres du personnel de l'hôpital vont sans aucun doute mourir.



    Je peux dire que l'infirmière Karen (Pamela Susan Shoop) et l'ambulancier paramédical Budd (Leo Rossi) ont vraiment envie de commencer à s'occuper dans la piscine d'hydrothérapie. RIP jeune amour. (Aussi pourquoi cet hôpital a-t-il un bain à remous ?) On apprend aussi que Laurie est la sœur de Michael, celle qu'il n'a pas encore tuée, et c'est pourquoi il veut se débarrasser d'elle, je suppose ? Loomis finit par se faire exploser avec Michael dans une pièce pleine de réservoirs d'oxygène, mais ce n'est que la deuxième partie de cette franchise épique, alors quelque chose me dit qu'ils ne sont pas vraiment morts. Laurie est embarquée dans une ambulance… de l'hôpital ? D'IMDb, je sais qu'elle ne reviendra pas avant un moment.

    Halloween III : la saison de la sorcière (1982)

    Que se passe-t-il dans ce film ?! Finalement, je me rends compte que cet épisode n'a rien à voir avec quoi que ce soit - et en fait existe dans un monde où l'original Halloween joue à la télévision. Les méchants de ce détour bizarre sont de jeunes mecs blancs portant des costumes identiques, ce qui… juste! Nous sommes également au hasard en Californie maintenant.

    Ellie (Stacey Nelkin) et sa veste en cuir à épaulettes sont à la recherche de qui a tué son père, le propriétaire d'un magasin d'Halloween. Le Dr Dan (Tom Atkins), qui a traité son père pendant une seconde chaude, décide que c'est aussi sa mission (principalement parce qu'il veut la baiser, malgré son mariage). Il s'avère que tous ces hommes d'affaires (euh… robots ?) de Silver Shamrock Novelties prévoient d'assassiner les enfants américains… au nom de l'ancienne sorcellerie Stonehenge-ian ? En utilisant des pogs diaboliques ? Activé par un jingle télé inepte ? Ce film n'a pas beaucoup de sens, alors j'accepte simplement le fait qu'Ellie est… aussi une fembot ?



    Halloween 4 : Le retour de Michael Myers (1988)

    Je n'aurais jamais pensé que Michael Myers me manquerait, mais son visage blanc placide est étrangement réconfortant ! Même si je profitais d'une pause dans son thème musical maniaque. Dans cet épisode, des idiots transfèrent Michael de l'hôpital psychiatrique. À Halloween. Pendant un orage ! Ça va bien se passer, je peux le dire. Oh oui, lui et Loomis ont tous les deux survécu à cette satanée explosion d'hôpital. Surprise Surprise.

    ','error_code':'UNCAUGHT_API_EXCEPTION','text':''}'>

    Maintenant, Michael est après sa nièce Jamie (Danielle Harris) - car à un moment donné entre les films, Laurie a eu un enfant ! Mazel ! Oh, attendez, selon une coupure de journal, Laurie (soi-disant) est décédée dans un accident de voiture, et Jamie est élevé par une famille d'accueil. Michael est plus aveugle en tant que meurtrier maintenant, mais les adolescents qui ont des relations sexuelles sont toujours en tête de liste. J'aime un peu Rachel (Ellie Cornell), notre héroïne de la fin des années 80 et la sœur adoptive de Jamie, mais j'essaie de ne pas trop m'attacher. Michael est à nouveau criblé de balles à la fin, mais je sais qu'il va toujours me rappeler. Il va me rappeler, non ?

    Halloween 5 : La revanche de Michael Myers (1989)

    Les hommes blancs dangereux adorent un retour !!! Je pense avoir enfin compris le thème général ici.

    Bien sûr, ma nouvelle Rachel préférée est parmi les premières à être frappée lorsque Michael se ressuscite… à nouveau. (Je suppose que son immortalité est tirée des recettes du box-office.) Little Jamie a tué sa mère adoptive à la fin de la quatrième partie et passe la moitié de ce film possédé, mais nous sommes un survivant. Cette petite reine des cris se démène pour sa vie dans un tutu en lambeaux et sanglant à travers la propre maison du croque-mitaine !

    Je ne peux pas croire qu'il nous a fallu cinq versements pour obtenir une scène de fête à la maison d'Halloween, mais je vais pardonner l'écart parce que les adolescents salopes requis de ce film sont attirés dans une grange… pour un rouleau dans le foin… par de vrais chatons. Nous ne savons toujours pas pourquoi Michael est un tel psychopathe, mais il montre son visage à Jamie et verse une seule larme. Il est brièvement capturé avant de s'échapper. Cet homme ne peut tout simplement pas être attaché !

    Halloween : la malédiction de Michael Myers (Année mille neuf cents quatre-vingts-quinze)

    PERSONNE NE M'A DIT QUE PAUL RUDD ÉTAIT DANS CE FILM ! Wow. Tous ceux que j'ai rencontrés sont licenciés. Les titres d'ouverture prétendent qu'ils le présentent, mais Désemparés est sorti deux mois plus tôt, c'est donc manifestement faux. Rudd joue le petit garçon que Laurie Strode gardait dans l'OG Halloween . Il a grandi, un 13 sur 10 sur l'échelle de l'étrangeté, et obsédé par la légende de Michael Myers. Je suis reconnaissant que quelqu'un veuille enfin des réponses, même si toute cette ancienne constellation de druides maléfiques semble assez faible.

    Nous sommes passés de la garde d'enfants à la perte répétée d'un vrai bébé dans ce film. (Ce serait l'enfant de Jamie - la petite-nièce de Michael - sa cible principale dans ce film. De plus, comment ces gens grandissent-ils et font-ils sortir des enfants si vite ?) Les meurtres deviennent horribles AF (Une batteuse de maïs ! Un corps dans le machine à laver !), mais merde, je commande des boulettes de viande.

    Halloween H20 : 20 ans plus tard (1998)

    Laurie est de retour !!! Ce film ignore les trois versements précédents (juste) et trouve Laurie en plein essor en tant que directrice d'un pensionnat californien pittoresque. La fin de celui-ci semble difficile à surpasser. Y a-t-il quelque chose de plus emblématique que de regarder Jamie Lee Curtis couper la tête d'un homme blanc maléfique avec une hache ?! (Bien qu'évidemment son frère meurtrier ne soit toujours pas mort.)

    ','error_code':'UNCAUGHT_API_EXCEPTION','text':''}'>

    Je suis tellement, tellement reconnaissant que Josh Hartnett et Michelle Williams s'en sortent vivants pour continuer leur douce romance au lycée. Même LL Cool J survit d'une manière ou d'une autre à être abattu plusieurs fois par erreur ! Aussi, Joseph Gordon Levitt tirant un Drew Barrymore dans Pousser un cri et se faire tuer dans les cinq premiers est un tel coup de pouvoir. (Note latérale : je ne savais pas que ces personnes étaient dans ce film et je suis extrêmement secoué !) A part le titre boiteux, c'est le pic Films Dimensionnels et m'a ramené aux années 90 de la meilleure des manières. Je suis insensible à l'effusion de sang et je mange de la sauce rouge avec abandon.

    Halloween : Résurrection (2002)

    Bienvenue à La prochaine victime de meurtre aux États-Unis : 'Trick or Treat, Mothafucka' ,' animé par Tyra Banks et Busta Rhymes ! Ce film est d'enfer. Comme, qui a regardé le Projet Blair Witch et j'ai pensé, lançons une plate-forme de streaming en ligne appelée « Danger-tainment », enfonçons un groupe d'adolescents excités dans l'ancienne maison de Michael Myers et diffusons en direct tous les meurtres horribles ! Je pense que la meilleure partie est que la dernière fille debout (Bianca Kajlich) survit avec l'aide d'un mec (Ryan Merriman) qui l'a pêchée dans une salle de discussion Yahoo (!) Et l'aide à s'échapper via Palm Pilot.

    Oh, bien sûr, nous découvrons d'emblée que Laurie (Curtis) a décapité le mauvais homme dans le dernier film (merde ce masque!) Et surprise, Michael est vivant. Il est censé la tuer finalement en la poignardant et en la jetant d'un toit, mais je vois déjà le mensonge. Busta laisse Michael frit et emmêlé dans le câblage électrique à la fin, donc évidemment pas mort.

    Halloween (2007)

    Cette! C'est pourquoi! Je déteste! Films d'horreur! Si je ne connaissais pas mieux, je dirais Rob Zombie, qui a réalisé cette reprise de l'original Halloween , est une baise sadique. Et pas seulement parce que le petit Mikey commence sa série de meurtres avec un masque de clown. Divulgation complète, j'ai réussi à ne pas me couvrir les yeux mais j'ai finalement coupé les cris primaires incessants qui constituent les 20 dernières minutes de ce film.

    pires entreprises pour l'environnement

    Peut-être que je ne devrais pas être surpris que le rockeur préfère que ses victimes étudiantes soient seins nus et dans une hystérique absolue. Cette Laurie (Scout Taylor-Compton) peut difficilement s'empêcher de gémir assez longtemps pour se cacher sans se rendre. Oh, et la mère de Michael se trouve être une strip-teaseuse. Je ne sais même pas quoi dire sur la scène de viol gratuit à l'hôpital psychiatrique. Je déteste les hommes. Et torturer le porno. Je dois récupérer mon linge au sous-sol et je suis franchement terrifié.

    Halloween II (2009)

    Ce film n'était vraiment qu'une excuse pour que Rob Zombie habille sa femme (Sheri Moon-Zombie, dans le rôle de la mère de Laurie) en reine des neiges morte-vivante sur un cheval blanc. C'est comme un clip vidéo slasher des années 90 sans la musique. l'OG me manque Halloween II , quand une piqûre de scalpel suffisait pour tuer quelqu'un. Après qu'Octavia Spencer soit devenue la première victime à être brutalement piratée à mort, j'ai failli l'éteindre. Idem quand l'escroc Michael… a mangé un putain de chien (?!). Et ne le sauriez-vous pas, Laurie est devenue l'idéal platonique d'un fan de Rob Zombie. Un autre club de strip-tease, une autre victime nue criant pitié. Même un caméo absurde de Weird Al ne peut sauver cette expérience de la poubelle. J'ai besoin d'un pot de pâte à biscuits et d'un Les griffes marathon.

    Halloween (2018)

    S'aventurer dans une vraie salle de cinéma pour voir le nouveau film est un voyage. Je fuis la lumière du soleil.

    Divertissement

    La nouvelle bande-annonce d'Halloween est pleine de terreur et de dents humaines sanglantes

    Rivière Donaghey 06.08.18

    Alors maintenant que je me considère comme un puriste de la franchise, j'étais scandalisé que ce film soit plein de mensonges. Ils me feraient croire que Michael a passé 40 ans en captivité après avoir tué cinq personnes, alors que je sais très bien que le mec s'est échappé à plusieurs reprises et a massacré suffisamment de victimes pour remplir le stade Yankee, sans parler d'avoir été incinéré, décapité et électrocuté !! Euh, merde. Une fois que je me suis résigné au fait que les 18 heures précédentes d'effusion de sang que j'ai endurées n'ont servi à rien, et que je pense à ce film comme une suite du premier film, c'est agréable de voir Curtis, en tant que grand-mère féroce Laurie, botter le cul. (Peu importe le fait que la dernière fois que nous l'avons vue, elle avait été jetée d'un toit. Oh, et il s'avère que Michael n'est pas vraiment son frère, c'était juste un mythe.)

    Quoi qu'il en soit, au moins Laurie a appris une chose ou deux et est devenue obsédée par l'installation de serrures et de pênes dormants partout dans son bunker rural d'une maison. De plus, où Judy Greer a-t-elle été toute cette franchise? Je suis aussi tout à propos de la petite-fille de Laurie (présentant Andi Matichak), qui semble vouloir être mon amie quand tout cela sera fini.

    En repensant à une brume cauchemardesque de démembrement, je n'ai pas pu m'empêcher de me demander… Michael Myers est-il le vrai Mr. Big ? Le mec a essentiellement inventé l'indisponibilité émotionnelle - c'est un mystère enveloppé de caoutchouc sans expression. Peu importe combien de fois nous semblons nous débarrasser de lui et brûler ou décapiter son corps, la prochaine chose que nous savons, il est de retour sur ses conneries et nous ne pouvons pas en avoir assez. Que se passe-t-il dans sa tête massive ?

    A présent, je sais mieux que de supposer que notre relation est terminée. Juste au moment où je pense que je suis à nouveau heureux et que j'ai enfin extrait sa musique de thème bizarre de mon cerveau, le prodigue Toxic White Male sera de retour à ma porte. Cette fois, je serai prêt.

    Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir quotidiennement le meilleur de VICE dans votre boîte de réception.

    Suivez Naveen Kumar sur Twitter .

    Des Articles Intéressants